- le francoprovençal de Savoie -

Catégorie : Articles Page 1 of 2

Mot du président

Nous nous approchons déjà, ensemble, vers la fin de l’année. Dans nos pays de Savoie, la plupart des sommets sont maintenant blancs après de bonnes chutes de neige et dans certains stations-villages, les pistes de ski sont déjà ouvertes, là où les autres domaines skiables ouvriront pour les vacances de Noël. À cette époque de l’année, nous revenons traditionnellement sur l’année écoulée et nous nous tournons vers 2024, l’année à venir.

L’année 2023 a été intéressante pour l’Institut de la Langue Savoyarde. Nous avons constaté un intérêt accru pour la langue savoyarde et ses différents aspects de la part des médias et du grand public. Nous remercions les radios, télévisions et journaux régionaux pour leurs articles et interviews afin que tous les habitants des pays de Savoie sachent qu’à côté du français, il existe une autre langue parlée en Savoie, qui a aussi ses écrivains, ses poètes, sa littérature et sa culture, et qui continue à se développer et à être parlée.

Parmi les points forts de l’année, citons la présentation du savoyard lors de la Journée internationale de la langue maternelle célébrée par l’UNESCO, le lancement de La Bouteca (notre librairie et magasin en ligne), la continuation du dictionnaire dialectologique de Roger Viret, les cours de langue savoyarde de Marc Bron à notre siège d’Habère-Lullin, et les travaux fructueux des commissions néologismes et pédagogie, dont nous pourrions bientôt voir les résultats concrets en 2024.

Un autre moment important a été l’assemblée générale à Alby-sur-Cheran, qui a permis de discuter avec les membres sur l’année écoulée, de valider de nouveaux projets ainsi que de renouveler le Conseil d’administration et le bureau avec de nouveaux membres afin de donner à l’Institut un dynamisme renouvelé. Nous remercions Roger Viret, qui passe le relais après 9 ans consacrés à la fonction de trésorier. Cependant, nous sommes heureux de pouvoir encore compter sur son expérience, puisqu’il continuera à occuper le poste de trésorier adjoint.
Nous regrettons la non-participation de certains membres du CA et espérons améliorer cette situation et étudier les possibilités pour réduire ce phénomène, au bénéfice du bon fonctionnement de l’association.
Chaque personne est invitée à proposer son projet ou ses idées à l’Institut, qui seront ensuite présentés à l’AG. Les deux projets retenus de Claude Barbier et d’Alain Favre, portant respectivement sur la création de méthodes pédagogiques et de cours de langues (en ligne), correspondent parfaitement aux objectifs de l’Institut, répondent à la demande de nombreuses personnes intéressées et s’inscrivent dans l’air du temps.
La journée de l’AG a également été marquée par la commémoration de notre ancien trésorier et président, Raymond Gruffaz. Nous remercions encore Madame Gruffaz pour sa présence, ainsi que Thierry Dupassieux pour son aide dans l’organisation et la logistique afin de faire de l’AG une belle journée réussite.

L’Institut est très heureux de constater l’augmentation du nombre de ses membres ces dernières années, ce qui apporte un soutien important à la langue savoyarde. Nous remercions aussi nos bénévoles, ainsi que les responsables des différentes commissions, car ils contribuent tous à rendre l’Institut de plus en plus sérieux dans plusieurs domaines. Nous adressons pareillement nos remerciements aux scientifiques et aux linguistes de notre comité scientifique, sur lesquels l’Institut peut toujours compter lorsqu’il a besoin d’aide pour des projets ou pour des questions techniques.

Nous remercions également nos partenaires institutionnels, tels que la commune d’Habère-Lullin, la Région Auvergne-Rhône-Alpes (en particulier les conseillers régionaux et le service des Langues régionales et des Arts plastiques) et puis le Département de la Haute-Savoie (et particulièrement son vice-président Joël Baud-Grasset, qui fait preuve d’un intérêt et d’un engagement sincère pour notre patrimoine linguistique).
Nous soulignons également la grande satisfaction de nos partenaires majeurs, Mordus de Savoie et la Maison du Net, grâce auxquels, par leurs conseils et leurs actions, nous acquérons une visibilité de plus en plus grande sur Internet et dans la société savoyarde.

Et pour finir, au nom de l’Institut, je voudrais remercier les personnes, associations et organisations amies pour tous leurs efforts en faveur de la langue savoyarde, y compris les groupes appartenant à la Fédération Lou Rbiolon, l’Association des Enseignants de Savoyards (AES), ainsi que nos amis du Centre d’Études francoprovençales (CEFP) de la Vallée d’Aoste. Nous vous encourageons tous à faire entendre notre langue, à la développer et à faire savoir autour de vous qu’elle est vivante.

Nous vous invitons à consulter régulièrement notre site web, car l’année 2024 promet de belles surprises pour la langue savoyarde et nous espérons évidemment pouvoir compter à nouveau sur votre collaboration et votre soutien. Pour les personnes et les associations qui ne sont pas encore membres de l’Institut, ou qui souhaitent tout simplement nous faire un don, vous êtes les bienvenus.

Nous vous souhaitons à tous de belles fêtes de fin d’année et vous présentons nos meilleurs vœux pour 2024. Bôna chalendes et bon an 2024 a vosôtros! A l’an que vint!

Arnaud FRASSE
Président de l’Institut de la Langue Savoyarde

Noé Novel: Chants de Noël de Bessans & des Alpes (2023)

Les chants de noëls de Bessans, village de Haute-Maurienne, constituent un patrimoine musical méconnu et original. Le Musée Savoisien conserve dans ses collections le recueil manuscrit et illustré par Jean-Maurice Charrier entre 1825 et 1858 des noëls populaires chantés dans son village depuis le 18ᵉ siècle.

Arrangé pour chœur et orchestre et colorés de sonorités contemporaines, ce répertoire de noëls bessanais, enrichi de trois autres traditionnels des Alpes, réunit les Trouveur Valdotèn et 60 chanteurs et musiciens de Savoie, sous la direction artistique de Vincent Boniface.

Après quelques années de pause en raison du contexte sanitaire, musiciens et chanteurs sont heureux de retrouver le public pour partager un concert empreint d’émotion et de joie. Ils vous invitent à redécouvrir, ces répertoires alpins méconnus, colorés d’airs traditionnels tout autant que d’esthétiques contemporaines.

Programme

Vendredi 15 décembre 2023
20h30 : Église de la Motte-Servolex (Nord de Chambéry – Savoie)

Samedi 16 décembre 2023
20h30 : Église de Belmont-Tramonet (Avant Pays Savoyard près de St Genix sur Guiers)

Dimanche 17 décembre 2023
17h00: Cathédrale de Moûtiers (Tarentaise)

De plus, une présentation “surprise” se déroulera le samedi 16 décembre l’après-midi au Musée Savoisien de CHAMBÉRY

Vous ne pouvez pas assister à un concert ?

Les noëls chantés de Bessans sont également à écouter dans un CD de 10 titres ! Après le succès, les instrumentistes et chanteurs ont participé à l’enregistrement du CD dans le cadre d’un projet soutenu par le Département. Laissez-vous emporter par ce répertoire singulier coloré d’esthétiques contemporaines !

Le CD réunit 10 chants de Noël de Bessans et des Alpes.

En vente à 15 € sur le site http://www.musee-savoisien.fr/ ou directement au Musée Savoisien à Chambéry.

Les langues du Piémont

Lors du dernier congrès mondial d’espéranto, qui s’est tenu à Turin du 29 juillet au 5 août avec environ 1200 participants venus de tous les continents, l’une des nombreuses conférences avait pour but de présenter les langues du Piémont.

Parmi celles-ci l’arpitan/francoprovençal avait bien
évidemment sa place.

La conférence a été organisée par l’association espérantophone Internacia
Komitato por Etnaj Liberecoj (comité international pour les libertés ethniques), éditeur de la revue Etnismo, dont un récent numéro a justement été consacré à notre langue.

Alain Favre au congrès mondial d’espéranto – Politecnico di Torino

Les frases de l’ôton

/ Lé fraze de l’eûton / (FR : Les phrases de l’automne)


L’ôton ‘l est la sêson de la fruita.
/ L’eûton l’è la sêzon de la fruita. / (FR : L’automne est la saison des fruits)


On rècolte les pomes por fâre la môda.
/ On rékolte lé pome pè fâre la môda. / (FR : On récolte les pommes pour faire du cidre.)


Avouéc los peréts on ferat des resôles.
/ Awé lou pré on fera dé r’zule. / (FR : Avec les poires on fera des rissoles)


Fôt asse-ben fâre les vendenges.
/ Fô asbin fâre lé vindinzhe. / (FR : Il faut aussi faire les vendanges)

O est penâblo de portar les lotes.
/ Y è pénâblo de portâ lé lote. / (FR : C’est pénible de porter les hottes.)


J’âmo pas ramassar les châtagnes.
/ Zh’âmo pâ ramassâ lé shâtanye. / (FR : Je n’aime pas ramasser les châtaignes.)


Mè peco sovent avouéc los gorfons.
/ Mè peko sovin awé lou gorfon. / (FR : Je me pique souvent avec les bogues.)


Pués avouéc les nouéx on sè tache les mans.
/ Pwé awé lé nwè on sè tashe lé man. / (FR : Et avec les noix on se tache les mains.)


Tota ceta fruita on l’at ben afanâ.
/ Tota sta fruita on l’a bin afanâ. / (FR : Tous ces fruits on les a bien mérités = on a bien peiné pour les gagner)


Mas prèfèro prod ramassar de bolêts/champegnons.
/ Ma préfèro preû ramassâ de bolê/shanpenyon. / (FR : Mais je préfère de loin ramasser des champignons.)


Ren que lo fllât de la jor, cen mè fât rebiolar.
/ Rin ke l’flyâ de la zheû, sin mè fâ rbiolâ. / (FR : Rien que l’odeur de la forêt, ça me fait revivre.)

La Bouteca – librairie en ligne de la langue savoyarde

L’ILS dispose, en ses locaux d’Habère-Lullin, de plusieurs centaines d’ouvrages (majoritairement des livres, mais aussi CD et DVD) représentatifs de la littérature arpitane : contes bilingues, recueils de poésie, romans, manuels d’apprentissage de la langue, dictionnaires, etc. 

A l’initiative de Franck Monod, un site internet permettant de commander ces ouvrages fut initié, épaulé par Aurore P. pour la réalisation de l’inventaire et des textes de présentation de chaque auteur-trice des ouvrages. Dénommée bouteca.com, cette librairie en ligne est un outil permettant de rendre accessible à tous, de façon moderne et facile, une partie des écrits relatifs à la langue arpitane de Savoie.

Vue de la présentation des ouvrages en ligne.Image

En ce mois d’octobre, la librairie en ligne est désormais active et fonctionnelle ; ainsi, avec l’aide de trois bénévoles (Martine R., Aurore P. et Théophile S.), le traitement et l’envoi des commandes sera assuré. La première commande, deux exemplaires du Ptyou Prinso, a sifflé le coup d’envoi de la rentrée littéraire ! Des ajustements seront apportés au fur et à mesure : illustrations manquantes de certains ouvrages, compléments d’informations à propos des auteur-trices, etc.

Parallèlement, des contacts ont été noués avec des librairies physiques, préférentiellement des libraires indépendantes avec un ancrage territorial fort, afin de pouvoir faire découvrir la langue savoyarde au plus grand nombre. Cette démarche a rencontré un succès certain : un contrat de dépôt vente a été établi avec la librairie Garin, établissement historique de Chambéry promouvant des ouvrages sortant des sentiers battus, et plusieurs pistes avec d’autres librairies à sont explorer.

Image
Image

Rayonnage à Garin

Un dossier de presse a été rédigé afin de posséder un support de présentation reprenant la charte graphique de l’ILS et de la Bouteca. Ce support, au format PDF pour l’instant, est en cours de finalisation avant diffusion.

ImageImage

Aperçu du dossier de presse

Les missions menées à court terme sont :

  • de continuer à développer les partenariats avec des bibliothèques et des librairies, comme lieu de dépôt vente et de communication ;
  • de lancer en réédition des ouvrages populaires
  • de vous proposer les derniers exemplaires du Ptyou Prinso, en graphie Conflans (toute dernière impression avant arrêt de cette édition en Conflans) ;
  • d’enrichir le site internet de la Bouteca, avec des nouveaux ouvrages, mais aussi du contenu annexe (biographie d’auteur-trices, nouveaux partenariat, événement autour de la littérature arpitane).

A long terme, la Bouteca pourrait devenir, de part son rôle de vitrine en ligne de la langue savoyarde et plus largement de l’ensemble de l’aire linguistique de l’arpitan, un moyen d’agréger en un seul lieu une grande partie de la littérature existante (plusieurs associations disposent de stocks qui ne sont accessibles qu’aux initié-es et adhérent-es), mais bien plus encore, de stimuler l’édition de nouveaux ouvrages. 

Théophile S., pour la commission littérature.

L’accueil des nouveaux bénévoles

L’Institut est très heureux de pouvoir vous présenter ses nouveaux bénévoles.

Allan nous a récemment rejoints et aidera l’Institut à mettre en place une stratégie de communication.

Lucas aidait déjà l’Institut depuis un an et a concrétisé son rôle de bénévole en signant, comme Allan, une convention d’engagement réciproque entre l’Institut de la Langue Savoyarde et le bénévole.

Tous deux intègrent la commission communication et aident à faire connaitre la langue auprès d’un public large (mais principalement d’une population jeune via les réseaux sociaux), et participent à l’élaboration de l’enfolètra qui compte maintenant 250 inscrits.

L’Institut et les membres du bureau sont fiers de pouvoir compter sur une nouvelle génération qui œuvre à l’expression de la culture.

Retrouvez leurs portraits bientôt sur le site.

Lire en arpitan

L’Institut signe un partenariat avec Mordus 2 Savoie

Arnaud Frasse (pour l’ILS) et Allan Kinic (pour Mordus 2 Savoie).

Mardi 21 février dernier, à la suite de l’événement organisé pour la Journée internationale de la langue maternelle, l’Institut de la Langue Savoyarde et la plateforme Mordus 2 Savoie ont signé un partenariat.

Mordus 2 Savoie: le nouveau média 100% Fun, 100% Savoyard.

Mordus 2 Savoie a pour objectif de faire connaître la Savoie, la vraie (comprenant les deux départements de la Savoie et de la Haute-Savoie). Un média 100% Savoyard pour tous ceux qui sont comme eux, Mordus 2 Savoie.

Un média fun qui va permettre à la génération mobile, mais pas que, de découvrir de nouvelles choses, prendre la parole afin de crier haut et fort que la Savoie est ce qu’il y a de plus beau dans le monde.

Les motivations d’un partenariat qui a du sens

L’Institut de la Langue Savoyarde et Mordus 2 Savoie ont la volonté de promouvoir la culture. C’est donc tout naturellement que les deux entités se sont rapprochées dans un partenariat bénéfique pour tous.

Des actions communes sont à prévoir et ont déjà commencé dans le cadre de la journée internationale de la langue maternelle, notamment dans la communication de l’événement.

L’Institut est satisfait de cette collaboration qui permettra de toucher le plus grand nombre et de conforter sa stratégie de communication et son approche auprès d’un public jeune.

L’Institut peut compter sur les compétences et le savoir-faire de Mordus 2 Savoie dans ses actions, et puis l’ILS sera à la disposition de Mordus 2 Savoie pour fournir à cette plateforme des actualités et des articles sur la langue savoyarde.

Nous sommes impatients de pouvoir avancer dans les différents projets.

Retrouvez l’article de Mordus 2 Savoie sur notre partenariat

Lire en arpitan

Entrevua a Radiô Mont-Bllanc

Article mis en avant

(Lire en français)

Lo 21 de fevriér est lo jorn dècllarâ per l’UNESCO coment la Jornâ entèrnacionâla de la lengoua-mâre. A cela ocasion, lo prèsident de l’Enstitut de la Lengoua Savoyârda, Arnôd Frasse, at étâ envitâ per Radiô Mont-Bllanc por prègiér de la lengoua savoyârda diens l’èmission « La Matinale des Super Lève-Tôt ».

Quand ben ceta lengoua sêt oncor na lengoua-mâre por ben de Savoyârds, ele est adés totalament encognua por des mouéls d’habitents de la Savouè.

Vos pouede acutar la retransmission per icé. Nos tenens a remarciér Radiô Mont-Bllanc por lor envitacion et d’avêr betâ en devant noutra lengoua.

→ Por més d’enformacions sus la Jornâ de la lengoua-mâre 2023, vêre cé : Jornâ entèrnacionâla de la lengoua-mâre 2023


Interview à Radio Mont-Blanc

(Liére en arpetan)

Le 21 février est le jour déclaré par l’UNESCO comme la Journée internationale de la langue maternelle. À cette occasion, le président de l’Institut de la Langue Savoyarde, Arnaud Frasse, a été invité par Radio Mont-Blanc pour parler de la langue savoyarde dans l’émission « La Matinale des Super Lève-Tôt ».

Bien que cette langue soit encore une langue maternelle pour certains Savoyards, elle est encore totalement inconnue pour de nombreux habitants de la Savoie.

Vous pouvez écouter la retransmission ici. Nous tenons à remercier Radio Mont-Blanc pour leur invitation ainsi que d’avoir mis en lumière notre langue.

→ Pour plus d’informations sur la Journée de la langue maternelle 2023, voir ici : Journée internationale de la langue maternelle 2023

L’Enstitut signe un partenariat avouéc Mordus 2 Savoie

Article mis en avant

(Lire en français)

Arnaud Frasse (por l’ILS) et Allan Kinic (por Mordus 2 Savoie).

Demârs 21 fevriér dèrriér, aprés l’èvènement organisâ por la Jornâ entèrnacionâla de la lengoua-mâre, l’Enstitut de la Lengoua Savoyârda et la platafôrma Mordus 2 Savoie ant signê un partenariat.

Mordus 2 Savoie : lo novél mèdiâ 100% Recafâ, 100% Savoyârd.

Mordus 2 Savouè at por objèctif de fâre cognetre la Savouè, la veré (compregnent los doux dèpartements de la Savouè et de la Savouè-d’Amont). Un mèdiâ 100% Savoyârd por tôs celos que sont coment lor, Mordus 2 Savouè.

Un mèdiâ “recafâ” que vat pèrmetre a la gènèracion mobila, mas pas que, de dècuvrir de novèles chouses, prendre la parola por criar hiôt et fôrt que la Savouè est cen qu’y at de més biô diens lo mondo.

Les motivacions d’un partenariat qu’at du sens

L’Enstitut de la Lengoua Savoyârda et Mordus 2 Savouè ant la volontât d’encoragiér la cultura. O est donc tot naturèlament que les doves entitâts sè sont raprochiêes diens un partenariat bènèfico por tôs.

Des accions comenes sont a prèvêre et ant ja comenciê diens lo câdro de la jornâ entèrnacionâla de la lengoua-mâre, spècialament diens la comunicacion de l’èvènement.

L’Enstitut est satisfêt de ceta colaboracion que pèrmetrat de tochiér lo més grant nombro et de confortar sa stratègie de comunicacion et son aproche uprés d’un public joueno.

L’Enstitut pôt comptar sur les compètences et lo savêr de Mordus 2 Savouè diens ses accions, et pués l’ILS serat a la disposicion de Mordus 2 Savouè por aprovisionar a ceta platafôrma des actualitâts et des articllos sur la lengoua savoyârda.

Nos sens empacients de povêr avanciér diens los difèrents projèts.

Retrovâd l’articllo de Mordus 2 Savouè sur noutron partenariat


L’Institut signe un partenariat avec Mordus 2 Savoie

(Liére en arpetan)

Arnaud Frasse (pour l’ILS) et Allan Kinic (pour Mordus 2 Savoie).

Mardi 21 février dernier, à la suite de l’événement organisé pour la Journée internationale de la langue maternelle, l’Institut de la Langue Savoyarde et la plateforme Mordus 2 Savoie ont signé un partenariat.

Mordus 2 Savoie: le nouveau média 100% Fun, 100% Savoyard.

Mordus 2 Savoie a pour objectif de faire connaître la Savoie, la vraie (comprenant les deux départements de la Savoie et de la Haute-Savoie). Un média 100% Savoyard pour tous ceux qui sont comme eux, Mordus 2 Savoie.

Un média fun qui va permettre à la génération mobile, mais pas que, de découvrir de nouvelles choses, prendre la parole afin de crier haut et fort que la Savoie est ce qu’il y a de plus beau dans le monde.

Les motivations d’un partenariat qui a du sens

L’Institut de la Langue Savoyarde et Mordus 2 Savoie ont la volonté de promouvoir la culture. C’est donc tout naturellement que les deux entités se sont rapprochées dans un partenariat bénéfique pour tous.

Des actions communes sont à prévoir et ont déjà commencé dans le cadre de la journée internationale de la langue maternelle, notamment dans la communication de l’événement.

L’Institut est satisfait de cette collaboration qui permettra de toucher le plus grand nombre et de conforter sa stratégie de communication et son approche auprès d’un public jeune.

L’Institut peut compter sur les compétences et le savoir-faire de Mordus 2 Savoie dans ses actions, et puis l’ILS sera à la disposition de Mordus 2 Savoie pour fournir à cette plateforme des actualités et des articles sur la langue savoyarde.

Nous sommes impatients de pouvoir avancer dans les différents projets.

Retrouvez l’article de Mordus 2 Savoie sur notre partenariat

L’acuely des novéls volontèros

Article mis en avant

(lire en français)

L’Enstitut est franc herox de povêr vos presentar sos novéls volontèros.

Allan nos at cetos temps rejuents et édierat l’Enstitut a dèpleyér una stratègie de comunicacion.

Lucas édiêve ja l’Enstitut dês un an et at concrètisâ son rolo de volontèro en signent, coment Allan, una convencion d’engagement mutuèl entre l’Enstitut de la Lengoua Savoyârda et lo volontèro.

Tôs doux entègront la comission comunicacion et édont a fâre cognetre la lengoua uprés d’un public lârjo (mas surtot d’una populacion jouena en passant per los malyâjos socials), et participont a la prèparacion de l’enfolètra que compte ora 250 enscrits.

L’Enstitut et los membros du burô sont farôds de povêr comptar sur una novèla gènèracion que travalye a l’èxprèssion de la cultura.

Retrovâd lors portrèts ben-tout sur lo sito.


L’accueil des nouveaux bénévoles

(liére en arpetan)

L’Institut est très heureux de pouvoir vous présenter ses nouveaux bénévoles.

Allan nous a récemment rejoints et aidera l’Institut à mettre en place une stratégie de communication.

Lucas aidait déjà l’Institut depuis un an et a concrétisé son rôle de bénévole en signant, comme Allan, une convention d’engagement réciproque entre l’Institut de la Langue Savoyarde et le bénévole.

Tous deux intègrent la commission communication et aident à faire connaitre la langue auprès d’un public large (mais principalement d’une population jeune via les réseaux sociaux), et participent à l’élaboration de l’enfolètra qui compte maintenant 250 inscrits.

L’Institut et les membres du bureau sont fiers de pouvoir compter sur une nouvelle génération qui œuvre à l’expression de la culture.

Retrouvez leurs portraits bientôt sur le site.

Page 1 of 2