- le francoprovençal de Savoie -

Catégorie : Événements

Journée internationale de la langue maternelle 2023

La date du 21 février a été déclarée Journée internationale de la langue maternelle par l’UNESCO en 1999. Cette date a été choisie en hommage au 21 février 1952, date à laquelle cinq étudiants de Dacca ont perdu la vie pour que leur langue maternelle (le bengali) soit reconnue comme langue officielle dans ce qui était à l’époque le Pakistan oriental.

De nos jours, la célébration de cette journée a pour but d’inciter les acteurs principaux à promouvoir les langues maternelles et le multilinguisme. C’est-à-dire encourager les politiciens, les enseignants et les parents vers l’inclusion, dans l’éducation et la société.

Journée internationale de la langue maternelle 2023 : en Savoie

C’est au Centre Bonlieu que s’est réunit une bonne cinquantaine de personnes.

À l’occasion de la célébration 2023 de la Journée internationale de la langue maternelle, l’Institut de la Langue Savoyarde (ILS) a décidé de participer à son tour à la journée en organisant un événement dans les pays de Savoie. La ville d’Annecy a été choisie pour sensibiliser les habitants de notre région aux questions linguistiques.

C’est devant une salle pleine (une bonne cinquantaine de personnes) que l’ILS a donné une conférence au Centre Bonlieu à Annecy sur la langue savoyarde. Cette conférence s’adressait aux personnes qui vivent dans les départements de la Savoie et de la Haute-Savoie, mais qui ignorent que, outre le français, on parle en Savoie une autre langue, qui reste pour certains savoyards leur langue maternelle.

Arnaud Frasse, président de l’Institut a pu présenter la langue, en partant de la période où les Romains ont conquis les Alpes et puis introduit le latin, pour arriver aux langues régionales de France comme la langue d’Oc, la langue d’Oïl et ensuite la « découverte » de notre langue par Graziadio Ascoli, malgré que le savoyard ait déjà ses écrivains, poètes et chanteurs depuis des siècles. Il a également abordé toutes les dénominations appliquées à notre langue (« franco-provençal », « arpitan », « savoyard » et « patois ») et a informé le public comment l’État et le système éducatif, depuis la loi Ferry en 1882, ont traité les écoliers dont le savoyard était leur langue maternelle et pourquoi, de ce fait, cette langue est moins parlée aujourd’hui. Pour finir, il nous a présenté ce qui se faisait autour de la langue aujourd’hui : un projet visant à faire du savoyard une langue de culture, des artistes qui créent de nouvelles chansons, des internautes qui créent des articles en savoyard sur Wikipédia, etc.

S’en est suivi une intervention de Roger Viret, savant, écrivain et rédacteur du Dictionnaire Français – Savoyard. Il a expliqué au public que le savoyard est la langue de son enfance et comment il avait commencé à réaliser son dictionnaire en ligne, dans lequel, sur plus de 3 000 pages, on peut consulter les différentes prononciations des mots selon les patois savoyards.

Alain Favre, vice-président de l’Institut et enseignant retraité, quant à lui, nous a expliqué son rapport avec la langue pendant son enfance et sa période comme enseignant actif, en particulier ses expériences d’échanges avec la Vallée d’Aoste. Il a aussi évoqué quelques-uns de ses travaux et démarches (visite au ministère de la Culture, édition du grand dictionnaire de francoprovençal avec le linguiste Dominique Stich comme auteur principal, élaboration du mini-dictionnaire savoyard-français/français-savoyard, création de la version arpitan-français du traducteur automatique en ligne Apertium et prochainement une version augmentée du mini-dictionnaire).

Un moment d’échanges avec questions/réponses a permis à l’ensemble des personnes présentes de demander des précisions, d’avoir des échanges; un moment fort intéressant !

Franck Monod, secrétaire de l’Institut, nous a présenté les prochains défis de l’Institut de la Langue Savoyarde:

  • Littérature : mise en ligne prochainement de la librairie en ligne permettant de valoriser la littérature ainsi que de se procurer facilement les œuvres en arpitan savoyard.
  • Pédagogie : création d’un site d’apprentissage soutenu et financé par le Département de la Haute-Savoie, accompagnement des enseignants.
  • Structuration de l’ILS : trouver, rassembler de nouveaux bénévoles pour les missions fixées. Le secrétaire a exposé le nouveau partenariat avec le média Mordus 2 Savoie et a également présenté au public les nouveaux bénévoles qui ont signé leur convention d’engagement réciproque.

Un apéritif a clôturé la soirée, moment d’échanges entre les intervenants et le public qui pouvait également se procurer les livres exposés.

Nous tenons à remercier la Région Auvergne-Rhone-Alpes, le Département de la Haute-Savoie, Monsieur Joël Baud-Grasset (vice-président du Conseil Départemental) et Madame Louise Peytavin (directrice adjointe de cabinet – Conseil Départemental de la Haute-Savoie).

L’événement a également été une formidable occasion de communiquer au plus grand nombre. Ainsi, différents organismes et comptes ont partagé l’événement sur les réseaux sociaux. Le plus notable ayant été le compte de la Fèdèracion Entèrnacionala de l’Arpetan avec ses 70 partages et 21 réactions. L’événement a aussi été annoncé sur Radio Mont-Blanc, où le président Arnaud Frasse était invité dans l’émission « La Matinale des Super Lève-Tôt ». Ce fut une journée réussie qui sera sans doute suivie d’autres.

Voir l’interview d’Arnaud Frasse à Radio Mont-Blanc

Voir la version de cet article en langue savoyarde

22émo Concors Constantin et Désormaux

Garçons dans une classe – Julie de Graag, via Rawpixel Ltd.

Ceti concors que regârde los difèrents nivéls des ècoules est lo paralèlo savoyârd du Concors Cerlogne de la Vâl d’Aoûta. Y at asse-ben na vèrsion piemontêsa (concors EFFEPI). D’ense ècoules, coléjos et possiblament licês aprèstont durent la sêson d’ècoula un travâly de rechèrche ou na ficcion sur un tèmo comon. Ceti an il s’agéssêt des sonjos, des étres envisiblos et des rècits fantasticos.

L’encontra des difèrents participents savoyârds s’est tenua a l’ôditorion de Chavanôd, de-coute Ènneci, demârs 17 de mê. Châque cllâsse presentâve yena ou plusiors scènes. U nivél èlèmentèro ant participâ l’ècoula de la Chapèla-Rambôd (cllâsse unica) et l’ècoula d’Èxcenevê-Èvouère (cllâsses de Mmes Gobber et Treboux). Por lo segondèro los doux coléjos de Bouèjo et Sant-Jouère ant participâ châcun en bloque, sen distinccion de cllâsses. Un licêen at presentâ un tèxto.

Los premiérs prix ant étâ acordâs a la cllâsse de Mma Treboux et u coléjo de Bouèjo. Lo chouèx at pas étâ ésiê, tôs aviant fêt des èforts de grant mèrito, d’ense d’ôtros prix (règie, tradicion, émaginacion) ant étâ atribuâs.

Quintes remârques d’ôrdre gènèral on pôt fâre ? D’abôrd que la mèmorisacion des rebreques ére des côps dificila, mas des èlèvos malâdos ant dû étre remplaciês per d’ôtros u dèrriér moment. U nivél de la lengoua on at remarcâ des dificultâts por cèrtins jouenos de ben placiér l’accent tonico. Sêt la finala atona ére oublâye, sêt arriér-més l’accent ére placiê sur ceta-ce.

Cen dit, fôt fèlicitar tôs los participents, èlèvos, règents, entèrvenents patouesans et parents. On pôt èsperar qu’avouéc la tota frèche recognessence de noutra lengoua per l’èducacion nacionâla, més d’èlèvos porront étre regardâs, avouéc un temps més important dèdiê a la lengoua.

Adonc grant-marci a tôs, y comprês a la municipalitât de Chavanôd, por ceta franc bèla jornâ, et a l’an que vint.

🖊 Alen FAVRO, prèsident du juri

Les écoliers s’amusent en langue savoyarde

Chaque année, dans le cadre du Concours Constantin & Désormaux, quelques centaines d’élèves suivent une sensibilisation à la langue savoyarde. L’édition de 2021 a eu lieu le 7 juin.

Normalement, le concours réuni entre 100 et 500 élèves de primaire et secondaire venus des deux départements savoyards dans un endroit central pour présenter leurs chansons ou pièces de théâtre, mais après une année scolaire chamboulée par le Covid-19 (et les annonces du gouvernement concernant le protocole sanitaire dans les écoles), l’enseignement du savoyard avait eu du mal à se mettre en place.

Néanmoins, nous sommes heureux de voir que quatre écoles ne se sont pas laisser décourager par le Coronavirus pour l’édition de 2021. Pour le thème du concours, les classes étaient invitées à observer les avantages et désavantage du progrès. Le jury était composé de: Arnaud Frasse (Président Institut de la Langue Savoyarde), Odile Laliard (Ancienne Présidente des Rbiolon), Christian Favrat (Lou Reclan deu Shablè) et Aude Meritza-Bozon (Présidente « Savouè Ecula 2 »; association de parents d’élèves pour l’enseignement bilingue). Le jury a rendu visite à chaque établissement scolaire et était très ravi de voir les élèves parler notre belle langue avec tant d’enthousiasme et de joie!

Pour les écoles maternelles/primaires, nous félicitons la classe de Madame Isabelle Contat (Ecole de La Chapelle Rambaud) qui a remporté le concours! Pour les collèges, ce fut la classe de Monsieur Marc Bron et le collège Jean-Marie Molliet à Boëge qui a remporté ce prestigieux concours. Nous souhaitons faire mention de l’école d’Excenevex, où le jury fut impressionné par la chanson de la classe de Madame Magali Gobber, à laquelle il décide d’attribuer le « Prix de meilleure chanson ».

C’était un grand plaisir de voir les élèves chanter ou parler en savoyard. Nous espérons tous nous retrouver pour l’édition prochaine sous une organisation traditionnelle dans un endroit central. Quant aux enfants, ne vous laisser par décourager par le Coronavirus et continuez à vous parler en savoyard entre vous, c’est important et amusant en même temps! Merci pour la belle journée et « A l’an que vint »!

Arnaud Frasse, président de l’ILS

Concours littéraire de la Fédération romande et interrégionale des patoisants 2013

Nouvelle édition de se concours littéraire qui a lieu tous les 4 ans.
La prochaine édition a lieu en 2013.
Il y a 4 ans, une vingtaine de savoyards avaient envoyé des textes intéressants et bien récompensés.
La date du 31 janvier apparaissant dans le règlement a été avancée au 31 décembre 2012
Vous devez faire un envoi anonyme.
Votre production, en 5 exemplaires, est dans une enveloppe fermée portant votre pseudo /maxime
Dans une 2ème enveloppe portant votre pseudo, à l’intérieur, mettez votre nom, adresse et téléphone; fermez la bien.
Placez ces deux enveloppes dans une 3ème que vous adressez, sans nom, à:
Mme la présidente de Lou Rbiolon 40, chemin de la Fléchère, 74200 Thonon les Bains
Comme il y a 4 ans, on récolte tous les envois de la fédération de Savoie pour les transmettre au président du jury du concours interrégional.
Merci de participer largement!
ATTENTION Merci de bien noter et réserver votre journée du 27 avril 2013
A Saint-Pierre en Faucigny, Concours Albert Bouchet  » Shanfon de Savoué »
Concours de Chanteurs en Savoyard
le réglement vous parviendra avec l’appel à concours

Festival International des Métiers de la Montagne de Chambéry

15 novembre 2012 8 h 00 minau18 novembre 2012 20 h 00 min

Comme à chaque édition, l’Institut de la Langue Savoyarde aura un stand sur ce festival qui se déroule au cœur de la ville de Chambéry (73).

N’hésitez pas à venir nous rencontrer.

En face des chapiteaux du Festival, à la Salle du Manège
Samedi 17 novembre, à 10H Table ronde sur notre langue: bilinguisme précoce, patrimoine, éducation, international, tourisme, …
 Ainsi que présentation du concours Constantin Désormaux des écoles organisé par l’Association des Enseignants de Savoyards (AES)

Pour en savoir plus, cliquez ici.